Mésusage des benzodiazépines : Le cas de l’alprazolam

Mésusage des médicaments

Voici un premier extrait de l’ouvrage portant sur l’alprazolam (ou Xanax°) : on remarque qu’un même médicament peut être traité au sein de différents chapitres de l’ouvrage, selon leurs orientations respectives. Dans le cas présent, le principe actif est repris dans la classe pharmacothérapeutique des benzodiazépines (chapitre 10), puis ré-étudié dans le cadre du mésusage des médicaments (chapitre 32).

Extrait sur “le mésusage de l’alprazolam”

32.1.7. Les benzodiazépines (BZD)

” Les benzodiazépines constituent l’une des classes médicamenteuses les plus prescrites. C’est d’ailleurs cette prescription pléthorique qui donne l’illusion à la population qu’il ne s’agit pas d’un produit addictif, surtout dans les pays, tels la Belgique ou la France, qui n’en ont pas encore reconnu le caractère hautement toxicomanogène, comme l’on fait de nombreux autres pays en les classant parmi les stupéfiants au même titre que les opiacés. En Grande-Bretagne, par exemple, les benzodiazépines sont une véritable calamité puisqu’on les retrouve, en association avec d’autres drogues, dans plus d’un tiers des décès par overdoses. Rappelons ici, sans autre commentaire, que la Belgique et la France en sont les plus grands consommateurs au monde. 

Dans le cadre d’un mésusage, les benzodiazépines sont rarement utilisées seules. En association, elles augmentent les effets euphorisants d’autres médicaments comme les opioïdes (dont le fentanyl), et diminuent les effets indésirables des substances psychostimulantes.  

  • Les personnes recevant un traitement de substitution de méthadone ou de buprénorphine sont parmi les plus susceptibles de recourir au mésusage médicamenteux des benzodiazépines.  
  • Mais aujourd’hui, les benzodiazépines ont la faveur de nombreux jeunes, souvent dès l’adolescence. D’abord parce qu’elles sont particulièrement efficaces contre l’anxiété et le stress, dans une période où justement l’image de soi et le besoin de reconnaissance sont essentiels, et d’autre part parce que, soit les pharmacies familiales en contiennent souvent sous de multiples appellations, soit ils peuvent se les procurer sur Internet.  
  • La culture musicale en véhicule aussi l’image de drogues « cool », particulièrement lorsqu’elles sont associées à la codéine.  

Aussi, la prise exceptionnelle, dédiée à soulager un stress ponctuel, peut dériver progressivement vers une prise plus fréquente, voire quotidienne, entraînant rapidement tolérance et dépendance, jusqu’à aboutir parfois à des doses particulièrement élevées.  

En cas d’un arrêt brutal, un syndrome de manque s’installe alors, surtout avec les benzodiazépines à demi-vie courte tel que l’alprazolam

La lipophilie est un critère important pour déterminer le début d’action de la molécule car une molécule atteignant le cerveau plus rapidement aura tendance à donner un effet « flash » et donc à générer un plus grand potentiel d’abus. Les produits avec la plus grande lipophilie et le plus court début d’action sont donc les plus susceptibles d’être détournés de leur usage, surtout si, par ailleurs, leur demi-vie est courte.  

En pratique, le mésusage porte surtout sur les benzodiazépines suivantes : flunitrazépam, clonazépam, diazépam et alprazolam et, dans une moindre mesure, sur le bromazépam, le lorazépam et l’oxazépam.  “

Quel antidote ?

” En cas d’intoxication sévère aux benzodiazépines, l’antidote sera toujours le flumazénil (Anexate®).  (…) “

32.1.7.4.   L’alprazolam 

” L’alprazolam (Alpraz®, Alprazolam®, Xanax®) est une des benzodiazépines les plus prescrites et l’une des plus utilisées en mésusage pour son effet « flash » car il a un début d’action rapide et une courte demi-vie.  

Par ailleurs, s’il est moins lipophile que le diazépam, l’alprazolam est moins lié aux protéines plasmatiques (la fraction libre, et donc active, en est supérieure) et possède aussi un plus grand volume de distribution dans l’organisme.  “

L’extrait ci-dessus est tiré des pages 697-699.
Chapitre 32. Le mésusage des médicaments
32.1. Médicaments sur ordonnance.

Besoin de plus d’informations sur “les médicaments : leur utilisation raisonnée au quotidien“?